Journée Touristique Culturelle Ecologique

Journée Touristique culturelle écologique : « Tourisme et développement communautaire »

Organisée par : l'Association Tunisienne pour la Protection de l'Environnement de Ghar el Melh.

Date : 27 Septembre 2014.

Article du quotidien La Presse (16 Octobre 2014) par Neïla Gharbi

Mise en place d'un plan d'exploitation sous forme de musée qui pourrait entrer dans le circuit touristique
Le mois dernier, à l'occasion de la célébration de la Journée mondiale du tourisme le 27 septembre, placée cette année sous le signe "Tourisme et développement communautaire" par l'Organisation Mondiale du Tourisme, l'Association Tunisienne pour la protection de l'environnement de Ghar El Melh a organisé une journée touristique, culturelle et écologique. Objectif : la promotion de circuits touristiques, culturels et écologiques de la région de Bizerte tout en incluant le vecteur développement communautaire dans cette approche.
Il est ressorti de cette Journée, dont le programme a comporté entre autres une rencontre autour du thème «Tourisme et développement communautaire », que le tourisme écologique et culturel de Ghar El Melh et ses alentours peut connaître un essor conséquent à condition qu'une nouvelle approche du rôle des associations dans la valorisation du patrimoine matériel et immatériel dans le développement des communes soit prise en compte et par les pouvoirs publics ainsi que les habitants et les citoyens des alentours de « Ghar el Melh », qui sont également impliqués dans cette opération de sauvegarde et de développement du tourisme écologique.
Les organisateurs de cette manifestation comptent beaucoup sur ses partenaires, dont le ministère de l'Equipement et de l'Environnement, auquel ils ont présenté un dossier sur l'état des lieux et de la situation catastrophique de la région, attirant son attention sur les 140 constructions bâties sans autorisation sur le domaine maritime.
Plan de sauvegarde

L'Association tunisienne pour la protection de l'environnement de Ghar El Melh prévoit une action de sauvegarde du site naturel par l'élaboration d'un plan environnemental imposé a tous les intervenants : les ministères du Tourisme, de la Culture, de l'Environnement et de l'Equipement, les Fédérations professionnelles du tourisme et le Bureau régional de l'Union tunisienne d'Industrie et de Commerce ainsi que d'autres organismes parrains. Et ce, par le biais de plusieurs actions et projets tels que des circuits écologiques simples aux thématiques accessibles à tous les habitants et la formation de jeunes pour veiller à la sauvegarde de la forêt.
L'élaboration d'un plan d'action pour sauvegarder et restaurer les monuments historiques et archéologiques sur tout le village, les forts, les forteresses, l'ancien port et les maisons anciennes dans la Médina.
La mise en place d'un plan d'exploitation sous forme de musée qui pourrait entrer dans le circuit touristique. Un musée océanographique reflétant non seulement l'histoire de la région et les enjeux aquatiques entre El « Getaia » et les barrages et aussi la faune et la flore de cette région.

La construction d'un grand village artisanal régional qui regrouperait toutes les activités de l'artisanat régional de Bizerte comme la broderie, le crochet, l'extraction d'huiles essentielles à partir des plantes, les miniatures en bois, les bibelots, sans oublier de travailler davantage sur les métiers en voie de disparition. Un programme ambitieux mais pas impossible à réaliser pour donner un souffle nouveau à ce village très prisé pour sa plage par de nombreux Tunisiens.
Inscrivez-vous à notre Newsletter pour être informé de notre actualité par email.