Economie

Pêche :
L’économie de Ghar El Melh repose principalement sur la pêche qui adopte en grande partie des techniques traditionnelles et occupe une main d'œuvre très importante.
Le nouveau port compte près de 250 unités de pêche. S’y pratiquent la pêche côtière, la pêche au feu et celle à la petite senne.
Quant au vieux port, il compte près de 50 petites unités consacrées  à la pêche dans la lagune, qui, pour sa richesse naturelle et sa diversité biologique, est classée depuis Novembre 2007 comme zone humide d’importance internationale (convention de Ramsar).
Ghar El Melh produit environ 2 150 tonnes de poissons par an (dont 30 tonnes provenant de la lagune) et emploie 1700 pêcheurs.
 
Agriculture :
Le village de Ghar El Melh dispose d’environ 8 885 hectares de terres agricoles tenus par près de 1 842 agriculteurs. Il compte cinquante hectares de pâturages, 1 621 hectares de forêts et  trois barrages collinaires.
Le site est caractérisé par une mosaïque de terrasses qui est la conséquence de l’adaptation de  l’agriculture aux difficultés naturelles de la zone à savoir une grande pluviométrie et l'existence de 1 451 puits.
Quelque 580 tonnes de viande rouge, 350 tonnes de viande blanche, 5 115 tonnes de lait et près de 500 000 œufs sont produits par an. Par ailleurs l’apiculture produit cinq tonnes de miel environ.

Industrie :
A Ghar El Melh le secteur industriel est d’une mince importance. Il compte sept unités et occupe près de 900 personnes.
Inscrivez-vous à notre Newsletter pour être informé de notre actualité par email.